La Légende du Tilleul

Aménagement d’une chambre d’environs 20 m2, pour deux personnes dans ce presbytère reconverti en chambres d’hôtes, situé à Burbach, en Alsace Bossue. Commune hantée par la fameuse Légende du Tilleul, légende transmise de générations en générations et, prise comme source d’inspiration pour l’aménagement intérieur de cette pièce, positionnée côté Nord-Est et, ayant une vue sur le tilleul en question.
L’aménagement intérieur est alors à lire comme une énigme à résoudre avant la fin de son séjour, afin de comprendre l’histoire, au travers des nombreux signes disséminés dans l’espace.

 

Plan  de cette chambre.
Plan de l’aménagement intérieur, très minimaliste, rappelant l’intérieur du tronc où le jeune garçon et l’écureuil séjournait.

 

 

Des murs décorés d’une tapisserie imitant l’aubier du bois se dessinent à nous, dès notre arrivée dans la pièce. Cette dernière est  composée de deux ouvertures, permettant un éclairage naturel, l’éclairage dominant. Ajoutée à cette composition, le lit, reprenant le forme du trou du tronc, directement orienté vers le tilleul. Puis, sur la droite, une  branche, récupérée dans cet espace, jouant le rôle de porte-manteau.

 

Comme le veut la légende, le tilleul hante les mémoires et les pensées des habitants et des touristes, jours et nuits. La petite baie vitrée est alors dépourvue de volets.
Comme une oeuvre d’art, l’histoire se comprend et se lit en recollant les divers éléments, comme ces éléments de décorations, aussi troublants que perturbants.

 

Et encore, l’écureuil empaillé, posé à droite du lit, à l’origine de la mort du garçon.
La croix, en bois de tilleul, accrochée au-dessus du lit, évoquant indirectement la mort de ce jeune garçon innocent. Tout en rappelant la fonction d’origine du bâtiment, celle de presbytère.
Un cadre photo, illustrant l’enfant et l’écureuil, pour ne pas oublier sa mémoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Planche tendance.