Connexion’Box : module pour un espace de Co-Working

Espace de travail composé de quatre modules, chacun d’un volume de 3 x 3 x 3 mètres, destiné à investir un Open-Space, en Co-Working.
Se comparant de l’extérieur, à une juxtaposition de cabines de plage, le maître mot de cet espace de travail est l’exotisme. Qu’il s’agisse de leur architecture, de leur aménagement intérieur ou encore de leur mobilier, cette ambiance est le fil conducteur du projet. En effet, étant dans une société où le bien être des salariés est une réelle préoccupation,  il est question de leur offrir un cadre leur donnant envie de se rendre à leur lieu de travail.
Dispositif particulièrement destiné aux jeunes générations, se présentant comme une boîte à ouvrir. Vivant pleinement avec l’entreprise et les besoins du moment, ce premier est comparable à un jeu de construction. Jouant sur les changements d’échelles, passant du privé au public et, scénarisant ainsi une nouvelle culture d’entreprise.

 

 

Moment de collaboration entre les divers membres de la société, tous en pleine discussion.

 

 

Ensuite pour passer  à nouveau du « public » au « privé », il suffit tout simplement d’ouvrir les portes de chacune des quatre boîtes. Portes coupe-feu, sécurisant les employés et choisis pour leur facilité d’ouverture dans les deux sens, tout en étant un clin d’oeil aux portes des navires marins et leurs hublot, toujours dans l’optique d’amener cette touche d’évasion.

 

 

« Moment public ». Une nouvelle zone de travail est alors formée. Plus grande.
Tandis qu’une fois la collaboration faite, chacun regagne sa cabine, scénarisant un moment « privé » où chacune est close.. Équidistante les unes des autres, chacun des employés y travaille alors à l’intérieur, dépourvu de tout désagrément extérieur.
Passage du macrocosme au microcosme où chacune des cabines est dotée d’une couleur particulière, accentuant les quatre points forts d’une entreprise.

 

 

Box indépendant, personnel, propre à chaque employé.

 

 

Vue intérieure d’ensemble d’un Connexion’Box, illustrant un employé marquant une pause, en s’allongeant sur le fauteuil, en tissu fouta et, éclairé des spots sur le haut du mobilier.

 

 

Face au bureau se positionne la cuisine, utile lors des moments de pause, afin de reprendre des forces en se servant une boisson ou un encas.

 

Élévation de la zone « bureau » où chaque individu peut accrocher ses affaires aux patères disponibles, avant de se mettre au travail sur l’un des deux bureaux.
A gauche de son bureau, l’employé dispose d’une grande baie vitrée permettant d’être ouvert sur l’extérieur. Cependant, afin de ne pas avoir une sensation d’être surveillé à longueur de journée, les cabines sont dotées de verres à « effet miroir ». Tel un musharrabieh où de l’intérieur nous pouvoir voir, sans être vu en retour.

 

 

Se présentant comme un « appartement secondaire », où d’un côté, l’intérieur de chacune dessine un plan identique, afin de mettre tout employé sur le même pied d’équité. Tandis que d’un autre côté, chacun est libre de l’investir à sa manière. L’ensemble du dispositif est alors destiné à investir toutes structures possibles et imaginables, dans le tertiaire, pratiquant cette nouvelle culture d’entreprise.