Do It Watch ou la gamme de montres à faire soi-même

Marque de montres destinée aux étudiantes, âgées de 18 à 25 ans, voulant s’en payer une durable, élégante et féminine, à prix abordable.
Étant dans une société où la concurrence entre les marques est lancée, Do It Watch se veut elle, une marque de montres Do It Yourself, à créer soit-même, imagée par Lucky’Charm.Opposition à la commercialisation, rappelant les bracelets brésiliens traditionnellement fabriqués, tout en préservant un caractère sacré. En effet, selon la légende, le bracelet doit être impérativement tressé à la main, afin de garder son caractère de porte-bonheur. Une fois tissé, celui-ci peut-être attaché autour de son poignet, tout en réalisant un voeu. Ce dernier se verra réaliser une fois l’usure du bracelet atteint, se détachant à lui seul. Caractère sacré, symbolique de cette montre, qu’il est possible de perdre sans sans rendre compte. Une perte certes, marquant d’un autre côté, la réalisation de notre souhait. Aux superstitieuses d’y croire ou non.
L’autre possibilité est d’observer l’usure de son bracelet. A la cliente de se rendre dans une horlogerie. L’horloger se chargera alors d’ouvrir son mécanisme et de remplacer le bracelet usé par de nouveaux fils, qu’il faudra à nouveau tisser afin que sa montre soit fonctionnelle.
Douce et féminine,  durable et originale, elle s’adapte pour toutes occasions.

 

 

Lucky’Charm et ses nombreuses inspirations.

 

 

 

 

Se présentant dans son écrin en bois brut, métaphore d’une pierre précieuse, d’un bijou ou d’un trésor échoué, s’y trouvant à l’intérieur.

 

 

Qui, une fois ouvert, nous y découvrons notre fameuse montre « Lucky’Charm », enroulée, bien au chaud, au fond de son coffre, attendant son tressage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Afin qu’elle soit accessible et tissable par toutes, une notice de tissage est fournie avec la montre.

 

 

Gamme disponible, en fils de coton, aux couleurs pastels ou en raphia naturel.