Hors’Box : dormir dans un cadre idyllique comme des équidés

En bordure du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord,  le domaine des Laurentides offre aux amoureux de la nature un point de départ qui s’adapte parfaitement à la randonnée pédestre, équestre mais aussi au VTT, grâce à sa situation géographique, son patrimoine et sa diversité paysagère. Ce domaine haut de gamme, situé entre Enchenberg (57) et Lemberg (57) est alors une simple citation française à une région québecoise. En effet, les Laurentides sont une région administrative du Québec, composée de basses montagnes parsemées de lacs et de forêts. Propice au plein air avec ses grands espaces naturels à couper le souffle , découvrir ce cadre assure ressourcement et oublie des problèmes de la vie quotidienne. Par ce cadre équivalent, les architectes à travers ce domaine, il est question de faire voyager les visiteurs de l’autre côté de l’Océan Atlantique.
S’inspirant de la vie du cheval  – comparable à celle d’un humain-  Hors’Box, d’une superficie de 30 m2, est conçue et pensée pour passer une nuit dans un cadre naturel, apaisant et en plein coeur des chevaux. Comparable à un boxe – métaphore à ces équidés – traduisant l’idée de rentrer dans son habitation après une longue journée de balades, afin de se reposer. De loin, il n’est pas imaginable qu’il s’agisse d’une habitation réalisée pour l’Homme. Cependant, une fois le pas de porte franchis, remarquons d’amblé une référence à l’écurie.
Toujours dans le même esprit, l’architecture reprend le style du domaine, de son restaurant et son alternance de bois et de pierres, tout en étant une citation cachée aux maisons québécoises. Et, étant sur un territoire classé, une attention toute particulière est donnée aux matériaux, privilégiant des locaux comme le  bois d’épicéa ou encore les pierres issues de carrières lorraines.
De l’architecture à l’aménagement intérieur, en passant par la conception du mobilier, en allant jusqu’aux matériaux, tout est réfléchis afin de retranscrire cet esprit équestre. La surprise, la poésie, le dépaysement, le ressourcement sont alors autant de synonymes caractéristique de ce lieu unique en son genre.

 

 

Comparable à un box, situé à trois quart dans une pâture, au coeur des chevaux, pour arriver dans son cocon, un petit trajet de pavés est à emprunter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coupe horizontale illustrant la bagagerie se trouvant sur la droite des touristes, une fois la porte franchie.

 

 

 

 

 

 

Une fois les valises déposées, un passage dans la chambre, où du lit nous observons un jeune homme, assis sur le canapé, dans le salon, à droite. Alors que sur notre gauche, nous avons une vue sur la bagagerie.

 

 

 

 

 

 

 

Ici, petit aperçu sur le couloir où l’inspiration des écuries et des box se fait ressentir. En effet, les portes et les paroies murales, alternant bois et barreaux en acier, permettent de séparer et de cloisonner l’espace, tout en étant ouvert. Ainsi, de n’importe quelle pièce, il est possible d’entretenir une conversation avec son partenaire.

 

 

 

 

Bien être, prendre soin de soi ou encore relaxation sont les maîtres mots de cette chambre d’hôte et plus particulièrement de sa salle de bain, composée d’un bain/spa. Simple clin d’oeil au domaine des Laurentides, bichonnant ses chevaux. Tout est donc bien pensé, autant par l’architecture que par son aménagement intérieur, afin d’être en cohérence totale avec l’esprit du lieu.

 

 

Référence à l’écurie, le plan y reprend son organisation intérieure, celle avec un couloir central et les boxes sur les côtés latéraux.

 

Les Laurentides.
L’aménagement intérieur.

 

L’esprit venu du Québec.